Retours d’expérience

Les clients de Quadra Terra parlent de leurs expériences. Voici leurs témoignages non modifiés, non retouchés

 

  • Julien, 40 ans et sa famille, région d’Annecy, Haute-Savoie (74).

« Pour moi qui suis jardinier amateur depuis des années, c’est impressionnant de voir à quel point on peut produire sur une petite surface !

En Haute-Savoie, il est normalement assez difficile d’arriver à faire pousser des tomates sans avoir à traiter régulièrement à la bouillie bordelaise – mettre du « bleu ». On y arrive si on a un mur ensoleillé avec de la bonne terre au pied. Par contre, au printemps, on doit quand même se méfier des limaces quand les plants sont jeunes. Là encore, il faut mettre des granules si on veut éviter les catastrophes…

Chez moi ce n’était pas possible de cultiver le long d’un mur, j’ai donc été séduit par le potager que me proposait Quadra Terra. C’était un peu un pari, mes essais préalable sur les tomates « sans traitement » n’ayant fonctionné que dans des pots, à l’abri du toit de ma maison…
Avec le système de double protection – anti-intempéries et anti-limaces — il n’a pas été nécessaire de traiter les plants, et chacun a produit des tomates pendant plusieurs mois.

D’autre part, j’ai pris ma revanche sur les limaces par rapport à mes précédentes experiences de potager : les quelques unes que j’ai pu retrouver à l’intérieur des barrières anti-limaces (probablement présentes dans le sol au départ) sont vite repérées et exclues du potager. On les détecte facilement sur le paillis de chanvre, et j’ai pu les collecter et les jeter à l’extérieur. Ainsi j’ai eu la satisfaction de pouvoir élever des salades « propres », sans granules, et sans violences inutiles.
Dès la première année j’ai eu une belle récolte, sans faire aucun traitement et avec peu de travail d’entretien.
Il y a probablement des améliorations à trouver pour permettre aux diverses sortes de choux de rapidement trouver racine, ou à mieux sélectionner les plantes – j’ai voulu essayer les aubergines et les poivrons : la saison chaude est un peu courte pour eux ici …– mais avec cette méthode on arrive vite à avoir un jardin florissant et vigoureux. Ca devient même une belle attraction pour les personnes qui aiment regarder les plantes : un peu comme un jardin botanique, avec des surprises à chaque détour quand on sait observer.

Le système d’arrosage automatique est pratique et efficace, cet été caniculaire il fut d’une grande aide ! Pas eu besoin une fois de mes arrosoirs.Le plus étonnant pour moi a été cette idée de faire grimper les plants de tomates le long d’un fil attaché sous le toit de l’abri. Je ne connaissais pas cette technique, et c’est tellement plus pratique et résistant qu’un tuteur ! On voit que les plates sont heureuses.

L’équipe Quadra Terra est sympathique et disponible, toujours réactive pour répondre aux questions et donner des conseils.
Je recommande tout à fait à qui voudrait s’initier de manière rapide et avec succès à la science du potager!« 
Annecy le 15/09/2018.
  • François, 35 ans et sa famille, région d’Annecy, Haute-Savoie (74).
« Jeune couple actif avec deux enfants, nous sommes jardiniers amateurs depuis une dizaine d’années. Faire pousser nos légumes nous permet de disposer d’une nourriture biologique à un prix raisonnable. Nous apprécions aussi le lien avec la nature et le jardin est un lieu pédagogique formidable pour les enfants.

Cependant, jardiner demande beaucoup de temps pour obtenir de bons résultats. Il faut être présent pour observer et disponible pour réagir. La persévérance est de rigueur face aux petits échecs du jardin: semis qui ne lèvent pas, semis qui lèvent mais sont dévorés par les limaces, vers dans les patates, maladies sur les tomates, oignons qui ne grossissent pas, choux qui pourrissent, pluie qui ne vient pas. Bécher, semer, désherber, arroser relèvent parfois plus de l’idéologie que du loisir ou du plaisir.

Le potager Quadra Terra a été pour nous un vrai succès. Installé par une équipe d’agronomes motivés et compétents, il est à la fois esthétique, ingénieux et productif. Il ne nous demande qu’un quart d’heure de travail par semaine pour attacher les tomates et nous a permis dès la première année de battre nos record de récolte. Les barrières antilimaces sont très efficaces et nos ont permis pour la première fois d’avoir une production suffisante de salades. La couverture du sol et le trèfle dans les allées n’ont presque demandé aucun désherbage. L’abri à tomates est très pratique et les tomates ne tombent désormais plus malades. Enfin, quel plaisir d’avoir un potager qui s’arrose tout seul! »
Annecy, le 19/10/2017.
  • Jean-François, 37 ans et sa famille, Marseille, Bouches du Rhône (13).

« Nous sommes un couple avec un petit garçon de 5 ans qui depuis de nombreuses années tente d’acheter ses légumes Bio et surtout une production locale, mais nous avons toujours eu pour projet d’aller un peu plus loin dans cette démarche en cultivant notre propre potager.

Nous avions à notre sens des contraintes difficiles à dépasser pour aller au bout de cet objectif à savoir : peu ou pas de temps à y consacrer, aucun savoir-faire dans ce domaine, une météo agressive durant la période estivale, un terrain limité pour cette activité et enfin une terre de piètre qualité.
Nous partions donc de loin pour cette aventure, mais animé par la passion du « Bien Manger » et avec la chance de notre côté, nous avons rencontré l’équipe QUADRA TERRA.
Le concept de ces trois professionnels nous a instantanément conquis par sa simplicité, son esthétique et surtout par l’accompagnement de l’équipe pendant tout le process d’implantation mais également durant le développement de notre potager.

Comme tous les bonnes idées, il parait simple au premier abord de faire la même chose seul de son coté mais en rentrant dans le détail du concept l’évidence saute vite aux yeux,  Quadra Terra a travaillé et retravaillé en profondeur son sujet en éliminant point par point les contraintes liées à la pratique du potager sans en faire non plus une « usine à gaz » et avec en prime une notion de durabilité dans les matériaux sélectionnés pour le déploiement du potager.

Nous ne rentrerons donc pas dans les détails techniques de l’installation par peur de se perdre dans un champ lexical qui nous était inconnu jusqu’il y a quelques mois, Exit donc les barrières galvanisées, intrant biologique, paillage et autre adventice… QUADRA TERRA s’occupe de tout.
Nous ne parlerons donc que du résultat après une première saison, pour notre potager de 25m carrés la saison 2018 se termine avec une récolte d’un peu plus de 220 Kilos de Tomates, Aubergines, Courgettes, Piments, Concombres, Carottes, Choux, Poireaux, Oignons etc….

Imaginez donc le plaisir pour nous, de pouvoir profiter de cette abondance durant une période comprise entre le mois de Mai et le mois d’Octobre (et oui nous sommes sur Marseille 😊), le petit bémol s’il en est ; Le travail pour préparer les conserves de notre production maison qui nous permet durant cette période d’hiver de pouvoir profiter de note ratatouille et autres sauces tomates et caviar d’aubergines….

Un grand merci donc à Quadra Terra pour cette belle réalisation qui nous a ravis et qui nous a également permis d’observer notre petit garçon faire ses propres récoltes au gré de ses envies et surtout de déguster les fameuses tomates cerises comme des bonbons… En un mot, nous sommes IMPATIENTS de relancer la saison 2019 en Avril avec Xavier, Alex et Simon. »